L’enseignante

L’enseignement scolaire chez de jeunes élèves m’a permis de faire concrètement le lien entre la respiration, la posture et la concentration. Le contact avec des personnes stressées ou en burn-out dans le milieu de la recherche pendant mes études, ainsi que le contact avec des étudiants sportifs m’ont fait prendre conscience du sens de la pratique du yoga dans ce monde moderne. C’est pourquoi, après avoir terminé mon doctorat en biologie, j’ai souhaité transmettre cette science merveilleuse et puissante qu’est le yoga.

Ma rencontre avec le yoga a lieu en 2001 avec la danseuse Laïna Fischbeck, bercée dans le yoga depuis son enfance… C’est un peu plus tard au gré des lectures et des rencontres que je commence à m’intéresser à la philosophie du yoga qui m’a particulièrement parlé. En 2005, ma pratique devient plus intense, d’abord en Ashtanga Yoga avec Luc Carimalo puis en Yoga selon BKS Iyengar avec Delphine et Kai Schoemann, enseignants certifiés, pendant quelques années.

D’autres aspects du yoga : le Bhakti Yoga (Yoga de la dévotion) et le Karma Yoga (Yoga de l’action désintéressée) se manifestent notamment dans la vie de l’ashram au cours de mes voyages en Inde. Ces aspects du yoga, pour être réellement rencontrés, supposeraient un engagement total. Là-bas, j’ai eu la chance de pratiquer l’Ashtanga yoga chez Sishadri à Mysore, et le yoga selon Sivananda à l’ashram de Trivandrum. Le contact avec la spiritualité hindoue dans une famille bengalie qui m’a accueillie et guidée en Inde a aussi eu son importance dans mon chemin. Les rencontres avec des musiciens de musique Hindoustani et Carnatique (musiques classiques de l’Inde) m’ont permis de connaître un peu plus la culture indienne dans son aspect de relation à une tradition et à un enseignement.

C’’est en France et à Zinal en Suisse lors de congrès de l’UEY (Union Européenne de Yoga) et dans d’autres stages que je rencontre les yogis qui vont me former : Philippe Djoharikian, Rodolphe Milliat et Walter Thirak Ruta. Portée par leurs enseignements, j’intègre alors l’école d’enseignants de yoga La BabaSchool, formation agréée par la FIDHY (fédération inter enseignements de Hatha-Yoga) et l’UEY. J’y reçois un enseignement du Yoga traditionnel dont le Hatha Yoga, le chant des mantras, les kriyas et le toumo (fraternisation avec le feu du froid). Cette formation complète, en pleine nature, dans l’authenticité, la simplicité, la fermeté et la joie, m’invite à une transmission sincère du yoga.

Sophie.